Innovations spatiales : notre quotidien, source d’innovations

Les innovations spatiales s’apparentent parfois à de la science-fiction. Mais certaines font partie de notre quotidien. Et celui-ci amène à son tour de l’innovation dans le secteur spatial.

L’exploration spatiale peut sembler éloignée de notre quotidien. Cependant elle ne se limite pas à la conquête de planètes éloignées. Nous nous servons de certaines innovations spatiales au quotidien. Et inversement l’exploration spatiale s’inspire de nos modes de vie.

Innovations spatiales : la tête dans les étoiles, mais les pieds sur Terre

Les yeux des plus rêveurs d’entre nous sont déjà tournés vers Mars. Cependant, les budgets alloués aux programmes spatiaux ne se limitent pas à la planète rouge. Les agences spatiales s’intéressent aussi à la Terre. Ainsi, en 2018 l’Europe continue à déployer Galileo. Il devrait être opérationnel en 2020.

Galileo sera plus précis que le GPS américain. Une preuve, s’il en faut une, que l’on peut encore innover avec une technologie qui a déjà soixante ans ! De quoi nous offrir une meilleure connaissance de notre planète. Et peut-être espérer, au quotidien, ne plus jamais nous perdre durant nos trajets…

Innovations spatiales : l’hyperconnectivité jusque sur la Lune

D’ici quelques années la 5G fera son apparition. Et en France les opérateurs télécoms lancent des plans de couverture ambitieux. Le but étant de combler les zones blanches de l’Hexagone. Du côté de Berlin, une entreprise affiche la même ambition, mais pas sur Terre. La start-up Part-Time Scientists souhaite déployer une antenne 4G sur la Lune dès 2018.

Nos réseaux sans fils prennent une place de plus en plus importante. Et ils sont aussi nécessaires à l’exploration spatiale. Ainsi une antenne 4G sur la Lune permettra une communication quasi instantanée entre la Terre et son satellite. Ce qui facilitera la transmission de diverses données, dont des photos en haute résolution. Mais aussi à long terme la mise en place, peut-être, de futures installations lunaires. En attendant, vous pouvez toujours tenter de lever le bras dans le ciel pour essayer de capter le wifi de la Lune.

Olivier Menguy

Pour aller plus loin :

La mission Galileo, sur le site du CNES
Site officiel de la start-up Part-Time Scientists

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *