Smart city : Bristol, capitale de l’expérimentation urbaine ?

En 2015 Bristol a mis en place une smart city. Le projet Bristol is Open (BiO) s’est largement développé. Au point que la ville se veut pionnière dans la smart city.

En 2015 Bristol a lancé le projet Bristol is Open (BiO). Le but était de faire de Bristol une ville intelligente. Pour cela, de nombreux partenariats se sont mis en place. Une fois les infrastructures développées, leur déploiement a fait de Bristol le laboratoire des smart cities.

Smart city : un réseau ouvert pour amener l’innovation

La grande force du projet BiO est la stratégie adoptée par la ville de Bristol. Elle développe une plateforme plutôt que des solutions. Ce principe d’experimentation-as-a-service est depuis repris par d’autres projets. En effet, le réseau mis en place est centralisé et ouvert. Ainsi les développeurs peuvent se l’approprier. Quiconque souhaite apporter une solution innovante pour la ville peut le faire. Et ce rien qu’en entrant en contact avec les autorités pour présenter son projet. Ainsi les Universités locales collaborent activement avec Bristol dans le cadre de BiO. Mais ce n’est pas le seul avantage d’un tel réseau.

Les expérimentations menées dans le cadre de la smart city de Bristol se font à grande échelle. De ce fait, certains besoins apparaissent au niveau de la conception des innovations. Un cas représentatif de cela est celui de la gestion des déchets. La ville de Bristol a doté ses poubelles de balises capables d’indiquer le taux de remplissage des bennes. Cela permet notamment d’optimiser le ramassage des ordures. Mais une fois cette innovation déployée, un premier problème s’est posé. Les appareils n’avaient pas été conçus pour opérer à l’échelle d’une ville. Il a donc fallu augmenter leur puissance. Preuve que les résultats des expérimentations ont toujours une utilité. Et le nombre d’expérimentations à Bristol continue d’augmenter.

Smart city : BiO au cœur de l’experimentation-as-a-service

En 2017 une expérimentation a eu lieu dans le quartier de Bristol Harbourside. Ce projet visait à tester les capacités du futur réseau 5G de Bristol. Durant cette expérimentation, les habitants ont pu participer via un jeu sur mobile. Il s’agissait de reconstituer un puzzle à l’aide de plusieurs vidéos. Une large diminution de la latence des vidéos a été constatée. Ce qui est encourageant pour le déploiement du réseau à grande échelle.

L’objectif des responsables de Bristol is Open est de couvrir Bristol en 5G au plus vite. Grâce notamment à une seconde démonstration à plus grande échelle en mars 2018. De cette façon Bristol serait pionnière dans ce domaine. Sa stratégie d’experimentation-as-a-service s’avère donc payante. En s’ouvrant à ses citoyens, la ville les amène à participer. C’est ce développement collectif et collaboratif des innovations qui fait de Bristol une véritable smart city.

Olivier Menguy

Pour en savoir plus sur Bristol is Open, vous pouvez consulter ce document relatif au projet BiO ainsi que le site officiel du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.