Smart mobility : expérimenter la ville autrement

La ville d’Issy-les-Moulineaux a expérimenté une navette autonome. Elle permettra de faciliter les déplacements pendant les travaux du Grand Paris. Mais cette expérimentation n’a pas eu lieu dans les rues de la ville.

Du 6 mars au 7 avril 2017, la ville d’Issy-les-Moulineaux a expérimenté une navette électrique autonome dans le cadre de l’initiative So Mobility. EZ10, le véhicule développé par EasyMile et opéré par Transdev, a été mis à disposition des habitants dans le parc de l’Île Saint-Germain. Je m’intéresse à cet exemple pour différentes raisons. D’une part pour illustrer mon article précédent. Et d’autre part pour citer une expérimentation française sur un territoire que je connais bien, étant moi-même isséen.

Smart mobility : une expérimentation menée avec soin

L’expérimentation présentée n’a pas eu lieu dans les rues de la ville. Ce qui peut paraître paradoxal quand on parle d’expérimentation urbaine. Surtout pour tester un véhicule amené à partager la route avec les autres usagers. Néanmoins, le choix du parc de l’Île Saint-Germain n’est pas un hasard. Ce parc dispose en effet de plusieurs avantages. Il représente un milieu piéton complexe, où se croisent promeneurs, joggeurs, ou encore cyclistes. De plus, le parc de l’Île Saint-Germain possède plusieurs types de routes. Il est intéressant d’étudier le comportement du véhicule expérimenté sur des pavés, par exemple. Mais cette expérimentation ne concernait pas que la navette. Elle visait aussi à observer la réaction des usagers vis-à-vis de ce nouveau type de mobilité.

Durant un mois la navette a transporté des passagers à son bord. Ces derniers n’ont pas été laissés seuls pendant leurs trajets. Tout d’abord pour des raisons légales, et ensuite pour assurer un accompagnement. Les accompagnateurs présentaient le véhicule et répondaient aux questions des usagers. Ces derniers n’étaient donc pas démunis face à l’innovation qui leur était proposée. Ce constat est un véritable pivot qui à lui seul peut être responsable de la réussite ou de l’échec d’une expérimentation. Et donc par la suite de l’adoption ou du rejet de l’innovation présentée.

Smart mobility : une expérimentation aux résultats concluants

Les usagers doivent être autant observés que l’innovation expérimentée. C’est pourquoi sur les 2 600 passagers, 200 ont été interrogés sur leur expérience. Les résultats sont positifs car 99 % des usagers se sont sentis en sécurité. Pour 91 % d’entre eux ce serait encore le cas sans accompagnateur. Néanmoins ces réponses sont à relativiser. Elles sont basées sur à peine 10 % des testeurs. Et sur une expérience d’utilisation avec un accompagnateur. Si dès le début les usagers avaient été seuls, leur réponse aurait pu être différente. Cela du fait d’un manque d’informations et de compétences concernant les véhicules autonomes. Toujours est-il que 93 % des participants à l’enquête emprunteraient la navette si elle était disponible sur leurs trajets quotidiens.

Ces résultats montrent que l’expérimentation semble être une réussite. D’une part en elle-même sur sa durée, aucun accident n’ayant eu lieu. Et d’autre part en termes de retombées. Les participants convaincus par leur expérience de la navette autonome en parleront positivement autour d’eux. Ils pourront répondre à des questions que se pose leur entourage. Ainsi l’adoption de cette innovation en sera certainement facilitée lors de sa mise en service.

Olivier Menguy

Pour en savoir plus sur Issy-les-Moulineaux et l’expérimentation de la navette autonome, je mets quelques liens à votre disposition :
Site de la ville d’Issy-les-Moulineaux
L’histoire d’Issy-les-Moulineaux et son lien avec l’innovation
Communiqué de presse de Transdev sur l’expérimentation de la navette autonome à Issy-les-Moulineaux
Site de l’initiative So Mobility

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.