L’avenir des villes intelligentes se joue-t-il dans l’espace ?

Des satellites nous offrent déjà des services de communication et de géolocalisation. Demain, ils pourraient surveiller nos réserves d’eau. Ou nous offrir un accès internet haut débit partout dans le monde.

Bénéficier d’une infrastructure réseau solide est fondamental pour les smart cities. Mais les villes intelligentes ne se contentent pas de manier un nombre croissant de données. Elles doivent aussi développer une gestion efficiente de ressources limitées. Dans la réponse à ces contraintes, l’innovation spatiale a un rôle à jouer.

Smart city : des quantités d’eau limitées pour un nombre croissant d’humains

Seule 0,007 % de l’eau sur Terre est accessible aux humains pour leur consommation (CNES). Or nous sommes déjà plus de 7,5 milliards à peupler notre petite planète bleue. Et ce nombre pourrait atteindre les 9 milliards d’ici 2050. Dès lors, une gestion plus efficiente de notre consommation d’eau s’impose. Avec l’aide de l’innovation spatiale, les smart cities relèvent le défi. En effet, l’observation spatiale permet de suivre en direct l’évolution des ressources planétaires en eau.

Les données issues des satellites sont à la fois précises et objectives. Ce qui en fait un outil de travail idéal pour les smart cities. Des projets comme SWOT, une collaboration de la NASA et du CNES, se développent en ce sens. Ils évolueront d’ici 2030 vers des constellations de satellites plus importantes. Afin, à terme, d’observer en simultané l’ensemble des réserves d’eau de la planète. En s’appuyant sur ces données, les villes intelligentes pourront mettre en place des solutions de gestion de l’eau innovantes et adaptées aux particularités de chaque territoire.

Smart city : un monde de villes toujours plus connectées

Les réseaux des villes doivent faire face à l’ampleur que prend l’Internet des objets. Si les expérimentations d’antennes 5G se multiplient, des projets encore plus ambitieux voient aussi le jour. C’est le cas notamment de SpaceX, avec son programme Starlink. D’ici 2020, la société du célèbre Elon Musk souhaite lancer 12 000 satellites. Soit environ trois fois plus que l’ensemble des satellites lancés depuis le début de la conquête spatiale !

Les satellites de Starlink offriront une connexion haut débit (1 Go/s) partout dans le monde. De quoi faire rêver ! D’autant plus que le projet de SpaceX n’est pas le seul en ce sens. Citons par exemple OneWeb, porté par Google et soutenu par des firmes comme Virgin, Coca-Cola, ou Airbus. La promesse de OneWeb ? Combler la fracture numérique d’ici 2027. Pour Starlink comme pour OneWeb, 2018 sera décisive. Les premiers lancements de satellites pour ces deux projets devraient commencer cette année.

Olivier Menguy

Pour aller plus loin, vous pouvez suivre ces liens :

Le projet SWOT détaillé par le CNES
Site officiel de OneWeb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *