Métiers de l’espace : un renouveau pour de nombreuses professions ?

Dans mon article précédent j’évoquais les solutions pour nettoyer l’espace. Celles-ci vont nécessiter de nouveaux outils. Mais aussi de nouvelles compétences. L’occasion pour certaines professions de voir le jour ou renaître de leurs cendres.

Plus une activité se complexifie, et plus elle demande de compétences et connaissances. Pour la mener à bien il faut donc faire appel à de plus en plus de personnes. Chacune apportant sa pierre à l’édifice. Les professions liées au secteur spatial devraient donc se multiplier. Ce qui se traduira par l’apparition de nouveaux métiers et de nouveaux cursus universitaires. Mais aussi par l’évolution de métiers plus ou moins délaissés.

Métiers de l’espace : une renaissance par le progrès

L’innovation, en particulier lorsqu’elle est dite de rupture, impacte le secteur de l’emploi au sens large. Cela peut passer, selon Schumpeter, par le retour sur le devant de la scène d’entreprises qui existaient déjà auparavant. Celles-ci s’appuient sur les ruptures pour rebondir. Et il en va donc de même pour certaines professions liées à ces industries.

Prenons deux exemples. Le secteur minier s’est fortement développé grâce aux besoins en charbon notamment. Mais alors que cette énergie est délaissée, il semble que cette industrie ne soit plus aussi essentielle. Pourtant avec les outils numériques, il est nécessaire de produire les supports techniques, toujours plus nombreux.

Smartphones, ordinateurs, tablettes, montres, bracelets, etc ont besoin de certains minerais pour fonctionner. Ainsi, le secteur minier doit se développer et innover pour répondre à la demande croissante en matériaux. Il est donc essentiel à notre mode de vie actuel.

Métiers de l’espace : vers une révolution industrielle majeure

Autre exemple, celui de l’agriculture. En 2018 en France le nombre d’exploitations diminue. Bien que ce fait soit nuancé par une augmentation des surfaces gérées par un même exploitant. Quoi qu’il en soit, le métier d’agriculteur est souvent représenté comme étant précaire. On pourrait presque s’inquiéter de voir la profession disparaître. Pourtant, le monde a plus que jamais besoin d’agriculteurs.

Avec plus de 7 milliards de bouches à nourrir (en constante augmentation), il est vital de développer l’agriculture. Pour ce faire, on peut parler d’agriculture urbaine, de sélection génétique, d’agriculture verticale. Dans tous les cas, il s’agit d’innover dans le secteur agricole. Afin de produire plus en consommant moins de ressources. Et en conservant de bonnes qualités nutritionnelles.

Les exemples des secteurs miniers et agricoles montrent que les industries innovent et se réinventent constamment. Avec l’avènement du New Space, beaucoup de secteurs seront impactés et devront s’adapter aux nouvelles demandes. Oui, pour les exemples susmentionnés, je parle bien de miner des astéroïdes et de cultiver des légumes dans l’espace. Ça vous paraît fou ? Et pourtant on fait déjà pousser de la salade dans l’ISS !

Olivier Menguy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *